NIWOZ

Niwoz, ça veut dire “Simon” dans un mélange de jeu de miroir et de lettres inversées. Ce jeune artiste qui s’est d’abord cherché une vie dans la chaudronnerie et électrotechnique, a finalement préféré le graphisme et les sculptures monumentales. Question de choix de vie.


Niwoz

Plasticien

On retrouve aujourd’hui ses sculptures suspendues en dessous du pont du canal Saint-Martin à Paris. “Un pécheur avide de pêcher”, sa dernière installation réalisée entièrement en matériaux recyclés s’offrent au curieux du Canal actuellement vidé pour nettoyage. Sa première sculpture monumentale, il l’a réalisée tout jeune, avec un ami : le Chill dren’s dreams, un bateau tout d’acier et de papier au parfum d’évasion et de revendication. Le bateau des mauvais élèves, de ceux qui ne parvenant pas à naviguer sur les flots de l’école... échouent dans l’art. Ses premiers travaux sont tout de mer vêtus : dessins d’inspiration marine, personnages fantastiques, un logo en forme d’ancre, et des dessins... à l’encre.

Le monde de Niwoz s’invente depuis les abîmes, celle de son histoire, celle de son imaginaire. Actuellement en BTS design graphique dans une école parisienne, ce jeune artiste à contre-courant nous livre un monde intérieur d’une exceptionnelle richesse, qui nous invite à oser un nouvel horizon.